[Livres] Le Verrou, et autres contes grivois (Guy de Maupassant)

Publié le par Jo , le Cake Sauvage

Le Verrou et autres contes grivois

Guy de Maupassant

Parce que les trajets en transports urbains sont long et sans saveur.
Parce que deux euros, c'est vraiment peu pour égayer une heure.
Voici une occasion unique, de découvrir de Maupassant une autre corde que le Fantastique.

Ici point de Horla, hantant les murs ici ou là. Mais des corps, las et là. Reprenant avec un rythme que Sade connait bien, ces anecdotes érotiques qui égaient le quotidien.

--------

 

L'Avis de Jo :

Un recueil de nouvelles qui se laisse lire. Ce n'est pas transcendant mais j'ai eu plaisir à découvrir cette autre facette de Maupassant que je ne connaissais pas. Il est amusant aussi de voir comme certains sujets aujourd'hui tabous avaient droits de citée à l'époque (cad fin 19e siecle). Lorsqu'il parle des pays maghrebins la description est emprunte d'un exotisme onirique, le tout parsemée de la teinte colonialiste alors en vigueur. Les femmes y sont belles, mais aussi assimilées à des créatures sauvages et pleines de mystères ( la vision de la femme est encore bien machiste en ce temps). Un ton et une vision qui seraient décriés à présent mais qui remis dans le contexte d'antant ne sonnent pas faux pour l'équilibre de l'histoire et donne l'état d'esprit alors partagé sur le continent. On y parle aussi de maris trompés, de veuves éplorées inconsolables ( mais pas pour qui sait y faire), voir de coureurs de jupons pour qui chaque jour est un nouveau défi dans l'art du badinage, lancés en avant tel un général à l'inextingible soif de conquètes.

Tout ceci reste tres sobre et est plus suggèré que cruement détaillé. Mais si vous aviez quelques scrupules quand à votre propre comportement et au "qu'en dira t'on ?", vous avez là la preuve flagrante que nous n'avons rien inventé en matière de relations et que nos ancêtres, quoique plus discrets, n'était pas forcemment plus sages... loin de là. Et ce n'est pas Apollinaire qui viendra le contredire.

A lire quand on se pose des questions sur la moralité des choses, pour mieux comprendre l'homme. Ou tout simplement pour partager quelques grivoiseries.







Publié dans Livres

Commenter cet article